Pourquoi vous devriez travailler moins ?

0

C’est une des questions que je me suis toujours posé. En France, on nous propose toujours de plus travailler pour mieux gagner sa vie. Vous vous rappelez du fameux slogan « travailler plus pour gagner plus ? » Changer d’idées J’ai aussi pensé que pour mieux gagner ma vie, je devrais travailler plus vite, plus fort, plus longtemps. Mais une journée n’a que 24 heures Et une vie peut être courte, surtout si vous vous épuisez à travailler. J’ai parfois travaillé jusqu’à 20 heures par jour. Et puis, je me suis effondré. J’ai fait un burn-out. Je sais c’est un mot à la mode. Donc si vous préférez j’ai fait une dépression. Et j’ai mis tellement de temps à me remonter que j’ai pris la décision que, non seulement, je ne voulais plus m’épuiser au travail mais que j’allais trouver toutes les idées valables pour gagner au moins autant d’argent. Une prise de conscience. Ma première prise de conscience a été de reconnaître que, tant que j’échangerai mon temps contre de l’argent, je n’aurais que deux solutions pour augmenter mes revenus : * Soit, j’augmenterai la valeur de mon temps de travail (mais qui va vouloir me payer plus de 300 euros de l’heure?) * Soit, je serai obligé d’augmenter mes heures de travail (mais je viens de prendre conscience que je ne voulais plus cette option). Bref, il me semblait être dans une impasse. Quand la deuxième prise de conscience est arrivée : Il faut que j’obtienne des revenus permanents et passifs. J’appelle des revenus passifs, des revenus qui ne demandent pas de travail. Impossible ? OUI ! Car tout revenu demande un minimum de travail. Alors effectivement j’ai bien lu des quantités de blogs qui proposent de gagner des milliers d’euros sans rien faire. Mais la plupart proposent du vent. Et le vent, justement, ça ne se conserve pas. J’habite dans une région de vent et je sais ce que c’est. C’est insaisissable. Mais par contre, il est possible de créer un produit, un article, une formation puis de la distribuer en plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’exemplaires, sans avoir à recommencer ce travail. Ce sont des produits virtuels. Ce sont des e-books, ce sont des vidéos, ce sont des applications pour smartphones, ce sont des logiciels, ce sont des photos. Regardez autour de vous et essayez de voir si les objets qui vous entourent, si les produits que vous utilisez sur Internet ne pourraient pas devenir des produits à rendement. Et si vous ne savez pas les créer vous même, alors vous pouvez vous faire aider, de plusieurs manières. D’abord des plateformes vous permettent de distribuer les produits que d’autres ont créé. Les rendements sont souvent assez importants (entre 30 et 70% du prix de vente). Mais ils sont encore inférieurs à ceux que vous pourrez obtenir, si vous les créez vous même. L’autre solution est de sous traiter la partie que vous ne savez pas faire. Et il existe des dizaines de sites sur lesquels vous trouverez des personnes qui sauront le faire pour vous. Vous pensez que ce n’est pas possible, que vous ne gagnerez pas assez pour payer ces personnes. Alors je prends un exemple. Vous souhaitez créer un e-book du style « How-do » (des guides comment faire pour…). Vous le faite faire. Il vous en coûtera, en moyenne entre 30 et 100 euros. Si, par la suite, vous le mettez à vendre pour une somme modique de 3 euros. Chaque fois que vous en vendrez un, vous encaisserez trois euros dans le meilleur des cas, 2 euros si vous passez par amazon par exemple. Donc, il vous faut en vendre 10 pour rentabiliser vos 30 euros, et 33 pour rentabiliser vos 100 euros. Mais il s’agit d’un produit fini virtuel qui, lorsque vous l’aurez mis en vente, ne s’arrêtera pas d’être vendu. Et à partir du 11eme ou du 34eme ce sera tout bénéfice pour vous. À partir de 200 vendus, le coût de la sous traitance, dans le pire des cas (100 euros) représentera 16% de vos ventes (5% dans le meilleur des cas). A partir de 500 vendus la sous traitance ne représentera qu’entre 2% et 6.6%. Une misère ! Imaginez maintenant que vous créez 2,3 ou 10 produits virtuels ! Votre temps de travail passé ? Proche de zéro ! Votre gain obtenu ? Impossible à chiffrer, mais certainement largement au dessus de vos espérances… Alors suivez mon conseil : Réfléchissez toujours à des solutions pour travailler moins ! Envisagez toujours de faire en moins de temps ce que vous pouvez faire. Cherchez des idées novatrices. Celles ci dessus ne sont que quelques exemples. Soyez créatifs. Soyez originaux. Même si elles ont fait leurs preuves, ne cherchez pas à copier strictement les idées des autres, au contraire, tirez en la « substantifique moelle » et transformez la à votre image. Et comme cadeau, je vous donne ci dessous l’adresse d’un site vers lequel vous pouvez vous tourner. Accordez votre confiance à Jean-Philippe qui vous apportera sa qualité de travail sur toutes vos demandes de sous traitance en matière d’articles, d’e-book. Il a une capacité à répondre exactement à vos attentes. Il est à l’écoute et ne cherche pas à vous imposer ses idées. Il sera simplement la plume de ce que vous n’arriverez pas à formuler. Et pensez que plus votre produit virtuel sera « professionnel » et mieux il se vendra. Voici l’adresse de son site : www.redacteur-francais.fr





Laisser un commentaire

© 2016 - Bloguez.fr | Tous Droits Réservés.